Colloque « La banlieue loin des clichés : Nouvelles Voix, Images and Identités émergeant à la périphérie des villes françaises »

Colloque Interdisciplinaire organisé par Banlieue Network

Oxford Brookes University, 3-4-5 Avril 2014

Banlieue Network, est un réseau international de recherche subventionné par l’AHRC (Arts and Humanities Research Council) qui travaille sur les quartiers défavorisés en France. L’objectif du réseau est de favoriser le rapprochement et la collaboration des chercheurs internationaux venant de disciplines différentes avec des spécialistes des territoires urbains, des artistes, des associations de résidents, des activistes et des élus pour susciter des débats et des échanges de savoir ainsi que des partages d’expertise et de bonne pratique.

Voici le lien du colloque: Banlieue Network

Colloque: « Jeunesse de rue- Pratiques, représentations et réactions sociales »

Programme Poitiers-19.02.014-page-001

Programme Poitiers-19.02.014-page-002

 

Le 19 février 2014 à Poitiers aura lieu le colloque scientifique « Jeunesses de rue- Pratiques, représentations et réactions sociales » organisé par l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et deml’Intervention Sociales et l’Institut Régional du Travail Social de Poitou-Charentes, en partenariat avec le réseau thématique « normes, déviances et réactions sociales » de l’Association Française de Sociologie.

Vous trouverez ci joint l’affiche: Appel communication_colloque

 

Colloque: Communautés à la périphérie: perceptions et représentations des banlieues françaises

P1040865

Colloque interdisciplinaire organisé par

Banlieue Network

Institut Français, Londres,

4-5 avril 2013

Colloque (voir programme) visant à explorer les représentations des banlieues défavorisées dans différents types de discours publics à travers des perspectives multi-et interdisciplinaires. Il s’agit d’une approche novatrice des problèmes contemporains attachés aux banlieues en associant les recherches théoriques et pratiques afin de proposer de nouveaux aperçus sur les mécanismes d’exclusion sociale et de ségrégation spatiale. Les contributions questionnaient et problématisaient les perceptions et représentations externes de la banlieue, entre autres dans le contexte de champs de recherche suivants:P1040741

Études françaises
Études urbaines
Études postcoloniales
Architecture
Cinéma
Histoire
Littérature
Sciences de l’information
Géographie
Sociologie
Urbanisme

Ma communication du titre: Le regard du dehors, le cas de la littérature « de banlieue » portait sur mon corpus choisi de treize romans publiés en 2006, à travers lequel je me suis interrogée sur un thème central qui concerne les caractéristiques d’un certain regard provenant de l’extérieur, riche d’images négatives ou bien stéréotypées et prévenues, que les « autres », en particulier les autorités policières avec leur comportement provocateur, ainsi que les institutions et les médias portent sur les jeunes protagonistes banlieusards.

Le but de cette étude a  été celle de focaliser l’attention sur la portée et l’ampleur des préjugés, aussi bien que sur les conséquences qu’ils engendrent dans l’esprit des personnages. À travers leur regard, on peut constater qu’à coté des réponses violentes et des critiques sociales dues à un fort sentiment d’exclusion, de séparation du reste de la société française, on perçoit pourtant une volonté de « révolte positive »  et pacifique. Dans plusieurs textes, les protagonistes revendiquent leur appartenance territoriale, en mettant en lumière ses cotés positifs et de réussite, dont les rapports de sociabilité et en employant tous les procédés possibles pour que cette image puisse changer.

 

Projet de thèse

Le projet du carnet vise à mettre en réseau mes travaux de recherche doctorale qui se pose comme perspective l’étude des nouvelles formes d’engagement dans la littérature française contemporaine. A ce propos, tout en partant d’une perspective historique concernant la littérature française « engagée » dans l’après guerre, mon attention sera consacrée plus précisément aux nouvelles formes littéraires de l’extrême contemporain, en particulier la littérature de « banlieue » appelée aussi urbaine, née de la plume de jeunes écrivains des quartiers les plus sensibles de la France. Afin de mieux aborder le sujet le carnet contiendra aussi les thématiques sociales des quartiers sensibles français aussi bien que les autres phénomènes appartenant à la culture des rues tel que la culture hip-hop dont la musique rap/ slam en les considérant en tant qu’expression d’« engagement » au présent.

Corpus de romans 2006

Mon corpus analyse les romans parus en 2006 au sujet des quartiers sensibles:

  1.   Amellal, Karim, Cités à comparaître, Paris, Stock, 2006.
  2.  Boulin, Jean Éric, Supplément au roman national, Paris, Stock, 2006.
  3. El Driss, Vivre à l’arrache, Paris, Non Lieu, 2006.
  4.  Guène, Faïza, Du rêve pour les oufs, Paris, Hachette Littératures, 2006.
  5. Goumane, Dembo, Dembo story, Paris, Hachette Littératures, 2006.
  6. Mabrouck, Rachedi, Le poids d’une âme, Paris, Lattès, 2006.
  7. Mandin, Didier, Banlieue Voltaire, Fort-de-France, Desnel, 2006.
  8. Patricot, Aymeric, Azima la rouge, Paris, Flammarion, 2006.
  9. Razane, Mohamed, Dit violent, Paris, Gallimard, 2006.
  10. Ryam, Thomté, Banlieue noire, Paris, Présence africaine, 2006.
  11. Rouane, Houda, Pieds blancs, Paris, Philippe Rey, 2006.
  12. Sané, Insa, Sarcelles-Dakar, Paris, Sarbacane, 2006.
  13. Sarroub, Karim, Racaille, Paris, Mercure de France, 2006