Colloque: Communautés à la périphérie: perceptions et représentations des banlieues françaises

P1040865

Colloque interdisciplinaire organisé par

Banlieue Network

Institut Français, Londres,

4-5 avril 2013

Colloque (voir programme) visant à explorer les représentations des banlieues défavorisées dans différents types de discours publics à travers des perspectives multi-et interdisciplinaires. Il s’agit d’une approche novatrice des problèmes contemporains attachés aux banlieues en associant les recherches théoriques et pratiques afin de proposer de nouveaux aperçus sur les mécanismes d’exclusion sociale et de ségrégation spatiale. Les contributions questionnaient et problématisaient les perceptions et représentations externes de la banlieue, entre autres dans le contexte de champs de recherche suivants:P1040741

Études françaises
Études urbaines
Études postcoloniales
Architecture
Cinéma
Histoire
Littérature
Sciences de l’information
Géographie
Sociologie
Urbanisme

Ma communication du titre: Le regard du dehors, le cas de la littérature « de banlieue » portait sur mon corpus choisi de treize romans publiés en 2006, à travers lequel je me suis interrogée sur un thème central qui concerne les caractéristiques d’un certain regard provenant de l’extérieur, riche d’images négatives ou bien stéréotypées et prévenues, que les « autres », en particulier les autorités policières avec leur comportement provocateur, ainsi que les institutions et les médias portent sur les jeunes protagonistes banlieusards.

Le but de cette étude a  été celle de focaliser l’attention sur la portée et l’ampleur des préjugés, aussi bien que sur les conséquences qu’ils engendrent dans l’esprit des personnages. À travers leur regard, on peut constater qu’à coté des réponses violentes et des critiques sociales dues à un fort sentiment d’exclusion, de séparation du reste de la société française, on perçoit pourtant une volonté de « révolte positive »  et pacifique. Dans plusieurs textes, les protagonistes revendiquent leur appartenance territoriale, en mettant en lumière ses cotés positifs et de réussite, dont les rapports de sociabilité et en employant tous les procédés possibles pour que cette image puisse changer.

 


Serena Cello

Docteur en Lingues, Cultures et Tic (Université de Gênes) et docteur en Lettres Modernes/ spécialité littérature française (Université François Rabelais de Tours)

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.