À propos du carnet/About the blog

Le projet du carnet vise à mettre en réseau mes travaux de recherche doctorale qui se pose comme perspective l’étude des nouvelles formes d’engagement dans la littérature française contemporaine. A ce propos, tout en partant d’une perspective historique concernant la littérature française « engagée » dans l’après guerre, mon attention sera consacrée plus précisément aux nouvelles formes littéraires de l’extrême contemporain, en particulier la littérature de « banlieue » appelée aussi urbaine, née de la plume de jeunes écrivains des quartiers les plus sensibles de la France. Afin de mieux aborder le sujet le carnet contiendra aussi les thématiques sociales des quartiers sensibles français aussi bien que les autres phénomènes appartenant à la culture des rues tel que la culture hip-hop dont la musique rap/ slam en les considérant en tant qu’expression d’« engagement » au présent.

Mon corpus analyse les romans parus en 2006 au sujet des quartiers sensibles:

  1.   Amellal, Karim, Cités à comparaître, Paris, Stock, 2006.
  2.  Boulin, Jean Éric, Supplément au roman national, Paris, Stock, 2006.
  3. El Driss, Vivre à l’arrache, Paris, Non Lieu, 2006.
  4.  Guène, Faïza, Du rêve pour les oufs, Paris, Hachette Littératures, 2006.
  5. Goumane, Dembo, Dembo story, Paris, Hachette Littératures, 2006.
  6. Mabrouck, Rachedi, Le poids d’une âme, Paris, Lattès, 2006.
  7. Mandin, Didier, Banlieue Voltaire, Fort-de-France, Desnel, 2006.
  8. Patricot, Aymeric, Azima la rouge, Paris, Flammarion, 2006.
  9. Razane, Mohamed, Dit violent, Paris, Gallimard, 2006.
  10. Ryam, Thomté, Banlieue noire, Paris, Présence africaine, 2006.
  11. Rouane, Houda, Pieds blancs, Paris, Philippe Rey, 2006.
  12. Sané, Insa, Sarcelles-Dakar, Paris, Sarbacane, 2006.
  13. Sarroub, Karim, Racaille, Paris, MercuredeFrance,2006

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La littérature de « banlieue » : un engagement littéraire contemporain